La validation des acquis de l’expérience permet à toute personne, diplômée ou non, de faire reconnaitre son expérience professionnelle par un diplôme. « Elle concerne les salariés (en contrat à durée indéterminée ou déterminées, intérimaires ou demandeurs d’emploi), quels que soi(en)t le(s) diplôme(s) précédemment obtenu(s) ou le niveau de qualification. Une seule condition, justifier d’une expérience professionnelle (salariée ou non, bénévole…) d’1 an en continu ou en discontinu, en rapport avec le contenu de la certification (diplôme ou titre) envisagée. »

Les étapes de la VAE :

Etape 1 : Choix du diplôme : Etape déterminante, Le choix du diplôme tient compte d’une expérience professionnelle et des diplômes proposés et conditionne la suite du parcours VAE.

Etape 2 : Recevabilité : Après l’étude et la formalisation de la demande du candidat, elle confirmera, à ce stade de la procédure et selon les diplômes visés et les organismes certificateurs, si la démarche peut aboutir et des perspectives de validation satisfaisantes pour un diplôme et une expérience donnée et permettra d’accéder à l’étape suivante.

Etape 3 : L’écriture du dossier de VAE dit « livret 2 » est l’occasion pour le candidat d’exprimer ses pratiques professionnelles, de parler de ses compétences et de réunir toutes les informations nécessaires au jury pour délibérer dans les meilleures conditions possibles. Les jurys auront lu son dossier du candidat avant de l’écouter à l’oral.

Etape 4 : Le jury de validation : Compte tenu des éléments transmis, le jury auditionnera le candidat au cours d’un entretien qui réunira enseignants et professionnels du diplôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.